Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie


La Rencontre...

3 appréciations
Hors-ligne
Sur mon chemin
J'ai rencontré, devinez qui?
Sur mon chemin, j'ai rencontré
Dame tortue qui se reposait.

Sa lente promenade l'avait fatiguée
Elle mâchonnait de l'herbe humide
En essayant à petits coups
De reprendre sa respiration.

Je me suis accroupie près d'elle
Pour savoir ce qu'elle faisait là.
Elle avait parié, me dit-elle
D'arriver la première au cinquième arbre.

Car, bien sûr, chacun le sait
Messire le lièvre trop orgueilleux
Ne doute pas un seul instant
De sa facile victoire.

Mais, lui dis-je aimablement
Vous semblez refaire à l'envers
La fable de monsieur de La Fontaine
Qui, dans sa tombe, doit se retourner.

La Fontaine, La Fontaine!
Quel rapport avec mon pari?
Pourrai-je au moins y boire?
cette course m'a assoiffée...

Ma bonne dame tortue
Monsieur de La Fontaine est un moraliste
Qui s'est servi de votre ancêtre
Pour, justement, punir ce lièvre trop prétentieux.

Je dois continuer ma promenade
Je vous laisse vous reposer...
Mais sachez qu'aujourd'hui, la morale
"Rien ne sert de courir, il faut partir à point"
Ne vous aidera pas à battre votre adversaire...

Plus loin, sur mon chemin
J'ai rencontré, devinez qui?
Sur mon chemin, j'ai rencontré
Une adorable fillette.

Elle lisait "Alice aux pays des Merveille".
Je me suis assise, dans l'herbe, près d'elle
Et je lui ai raconté ma rencontre
Avec l'indolente dame tortue.

Furieuse, elle s'exclame:
"Elle a fait du tort à cette fable:
Je la relisais avec plaisir
Quand, sans crier gare, elle s'enfuit de ma page.

Alice, au moins, me tient compagnie
Elle va et vient dans les dédales
Charmante, joyeuse, curieuse.
Elle m'entraîne dans ses aventures.

Il me fallut continuer mon chemin.
J'ai rencontré, devinez qui?
Tout en marchant, brusquement
Une petite voix me crie:
"Aie, attention où vous mettez vos pieds...

Je baisse la tête
Et je découvre une minuscule chevelure blonde
Au milieu d'un buisson.
Elle agite la main pour attirer mon attention.

En m'asseyant près d'elle
Je la prends dans le creux de ma main
Et lui demande ce qu'elle fait là,
Perdue bien loin de son auteur.

"Tout est votre faute:
Je vais à mon tour vous inventez une morale;
Lorsque vous allez vous promener
N'essayez plus de rencontrer

Dame tortue, lièvre rapide
Fillette studieuse, qui,
Sans le savoir m'a laissé
Echapper de son livre.

Rêvez si vous le désirez
Imaginez contes, fables et autres récits
Mais attendez d'être chez vous
Pour ne point réveiller les héros de jadis.

Assise devant votre bureau
Avec une plume, de l'encre ou un stylo
Noircissez vos feuilles
De vos élucubrations.

Au faite, sur votre chemin,
Vous avez rencontré qui?
Je vous le donne en mille:
La compagne de votre solitude".

Bijou








J'aime tout ce qui concerne l'écriture, la poésie, les nouvelles, et les partages avec tous ceux et celles qui ont les mêmes affinités que moi, à savoir l'amour universel de son prochain, sans distinction de race, couleur, religion, rites et coutu

0 appréciations
Hors-ligne
wouahhhh!!!! SUPERBE... bravo bijou, presque comme une chanson, une contine... de celle qui te suive de petite à grand :eg:





Dernière modification le 07-06-2008 à 10:58:46
L'accordéon parle aux étoiles et de ses notes, naît, l'accord des âmes...

3 appréciations
Hors-ligne
Je me suis fait très plaisir en l'écrivant...
Doux rêves.

Bijou
J'aime tout ce qui concerne l'écriture, la poésie, les nouvelles, et les partages avec tous ceux et celles qui ont les mêmes affinités que moi, à savoir l'amour universel de son prochain, sans distinction de race, couleur, religion, rites et coutu
LEJA

[b][/b] Bonjour Lucrezia


je t'envoie un très beaux texte comme tu les aimes , et je le ses que tu aimes les poêmes !!!

je te fais un très gros bisous !!!!



patou

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 186 autres membres