Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Concerto pour un seul corps

Concerto pour un seul corps

 

 

  

    

 

Ta bouche qui me touche

Tes mains qui me caressent
Doucement tu me pousses

Tendrement tu me couches
je suis paresse

Je me douche de ton regard

Je m'étourdis de ta voix
Tu pianotes de tes doigts

Une ravissante sonate
Concerto dans mon corps

Tout un changement de décor

Ma bouche qui te mord

Mes mains sont indiscrètes
Doucement je te pousse

Tendrement je te couche
Tu es tendresse

La houle vint à passer

Nos bouches se découvrent
La main de la caresse

Rencontre l'indiscrète
Doucement on se pousse

Tendrement on se couche
Mélodie de paresse 

Mélodie de tendresse

Tu me douches de ton regard

Tu m'étourdis de ta voix
Je pianote de mes doigts

Une ravissante sonate
Concerto dans ton corps

Tout un changement de décor

Du piano sort la sonate

De nos doigts elle s'éclate
Harmonie de ce décor

Concerto pour un seul corps

 

Sara Do

A tous les amoureux sur la terre comme au ciel...

J'avais 20 ans, l'âge des illusions pas encore perdues. Dans cette attente fébrile du grand amour. Il s'appelait, heu... chut ! Je l'espérais tellement que je n'en dormais plus. Je passais mes nuits au coeur du silence, accrochée au seuil de mon désir et de mon désespoir. J'avais peur, peur qu'il vienne, peur qu'il ne vienne pas. Il n'en a jamais rien su, ou peut-être qu'il a fait comme si... pourtant à un moment il m'a bien dit qu'il reviendrait, mais...  Je l'ai attendu 10 ans ! c'est long, 10 ans... C'était en 1979, bien avant mes illusions perdues. Une nuit sans sommeil, une plume à la main, j'ai écrit ce concerto rien que pour toi. A ce jour, je n'ai pas touché un seul mot, sauf le titre. De "Fantasme", c'est devenu "Concerto pour un seul corps" Car depuis, j'ai quand même "un peu" vécu ! lol (rire)



25/06/2006
15 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 180 autres membres