Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Charlie blues

Préambule :

Je ne connaissais pas tous les dessinateurs qui ont été assassinés ce mercredi 7 janvier. Certains d'entre eux ont permis à mon champs de vision de s'agrandir, ils ont participé au développement de mon esprit critique et surtout, ils m'ont appris le sens de la dérision, se moquer (de moi-même aussi), choquer pour mieux résister, aller au-delà des apparences. Je leur dois beaucoup de mon impertinence et de ma liberté d'être, bien petites par rapport à eux...

 

Cahier de brouillon... liberté d'expression c'est pas fait pour les cons,

 

 

Charlie blues

 

 

Charlies doigt d'honneur.jpg

 

 

J'ai pris mon p'tit crayon
Taillé sa mine de plomb
Pour délit d'opinion
Face à cette bande de cons
Charlie, t'es en galère
Ta gueule est grande ouverte
Le sang d'encre est versé
Dessins assassinés

 

Oh Charlie, t'as résisté !
Tu casses les pieds à Mahomet
Oh Charlie, qu'est-ce qu'ils t'ont fait ?
Mon blues de rire part en fumée

 

Qui aurait pu imaginer
Un tel carnage dans le quartier
Pour quelques traits de dérision
La satyre sombre en déraison
Je ne pensais pas qu'ils oseraient
Ces fous de Dieu, barbarisés
Armés de flingues, ils ont tiré
L'humour au poing a riposté

Oh Charlie, t'as résisté !
Tu casses les pieds à Mahomet
Oh Charlie, qu'est-ce qu'ils t'ont fait ?
Mon blues de rire part en fumée...

 

J'ai dessiné un doigt d'honneur
Porté le tout haut en couleurs
Mis quelques mots d'humour salés
Éclats de vie, peurs envolées
Le combat n'est pas terminé
Va falloir se mobiliser
Pas question d’se laisser aller
À nos fous rires pour résister

 

Liberté d'expression
C’est pas fait pour les cons
À bas toutes religions
En manque de dérision
J'ai pris tous tes dessins
En guise de lendemains
Prié les cons-cernés
D'aller se rhabiller

 

Oh Charlie, y'sont mal barrés !
On est tous là pour résister
Oh Charlie, qu'est-ce qu'ils t'ont fait ?
Ça va pas plaire à Mahomet...

 

Sara Do

 

Postambule :

Ici, il s'agit d'une simple chanson, un petit blues sans prétention pour saluer un journal "rare" qui fonctionnait sans publicité, qui avait pas mal de difficultés financières. Certains de ses dessinateurs ont accompagnés des coins secrets de ma jeunesse et plus tard, ma vie d'adulte assumée. Je me rappelle avoir lu plus d'une fois en cachette, le Canard enchaîné ou Charly hebdo, parce que mon berceau familiale étant plutôt catho de droite, très droite, je ne me risquais pas à lire cette presse au grand jour... Il m'a fallu attendre quelques années, avant d'atteindre un peu de liberté, perdre de ma culpabilité et basculer plutôt à gauche dans mon évolution de vie. 

"Je suis Charlie" et/ou "Je ne suis pas Charlie" quelle importance ? Je sais qui je suis et en ce moment, je me pose beaucoup de questions. Je m'interroge sur ma part de responsabilité citoyenne et sur le monde dans lequel je vis.

Comment aurait-il été possible d'empêcher cela ? Qu'est-ce qui conduit des êtres humains à de tels extrêmes ? N'y a-t'il que l'extrémisme religieux pour seule réponse au vide existentiel, à la frustration et à la pauvreté de l'esprit ? La liberté d'expression, du rire, de l'humour, est-elle si bouleversante en soi, que certains en deviennent répressifs /subversifs ? La foi n'est-elle pas un véhicule qui conduit vers la vie à l'écoute de l'autre et de soi-même ? Qui sont-ils ? Qui sommes-nous ?

Croyez bien que je suis loin d'avoir trouvé des réponses et qu'au regard de tout cela, je me sens bien démunie

 

D'étoilement triste.

 

A Charlie hebdo, à ceux qui sont partis trop tôt. Je présente mes condoléances à vos familles et tous vos proches.

 

- Frédéric Boisseau, agent d'entretien. 
- Franck Brinsolaro, 49 ans, policier du service de la protection (SDLP), affecté à la protection de Charb. 
- Cabu, de son vrai nom Jean Cabut, 76 ans, dessinateur, pilier de «Charlie Hebdo» et du «Canard enchaîné», ancien du journal «Hara-Kiri», l’ancêtre de «Charlie Hebdo». 
- Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse. 
- Charb, de son vrai nom Stéphane Charbonnier, 47 ans, dessinateur, directeur de la publication de «Charlie Hebdo». 
- Honoré, 73 ans, dessinateur à «Charlie Hebdo». 
- Bernard Maris, alias «Oncle Bernard», 68 ans, économiste, chroniqueur à «Charlie Hebdo» et sur France Inter. 
- Ahmed Merabet, 42 ans, policier, membre de la brigade VTT du commissariat du XIe arrondissement. 
- Mustapha Ourrad, correcteur. 
- Michel Renaud, fondateur du Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand, ex-directeur de cabinet du maire de la capitale auvergnate. 
- Tignous, de son vrai nom Bernard Verlhac, 57 ans, dessinateur, pilier de «Charlie Hebdo» et de «Fluide glacial». 
- Georges Wolinski, 80 ans, dessinateur, membre de la bande d’Hara-Kiri dans les années 1960 puis pilier de Charlie Hebdo.

 

dernière nuit jour nouveau by Sara Do 1.jpg



09/01/2015
26 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 188 autres membres