Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Si seulement à l’automne

Si seulement à l'automne

 

 

 

 

 

 

 

Les oiseaux de passage ne laissent aucune trace

Et le vent de la mer souffle sur les grands espaces

Les mots semblent glisser au rocher de ton cœur

Et je vois ton regard partir tendre et moqueur

Si seulement à l'automne, tu pouvais revenir

Je serais sois-en sûr, à t'attendre chez Lili

 

 

Je monterai la garde au clocher de ton cœur

Je sonnerai l'angélus aux portes de l'enfer

J'irai battre campagne, alerter le bonheur

Pour ne pas rester seule en plein cœur de l'hiver

 

 

Les feuilles éparses au sol, colorent les trottoirs

Et le temps se délecte en attendant son heure

Les heures qui défilent, entre nuit et brouillard

Et l'aube qui surgit à la rosée des pleurs

Si seulement à l'automne, tu pensais revenir

Je serais là peut-être, à t'attendre chez Lili

 

 

Je monterai la garde au clocher de ton cœur

Je sonnerai l'angélus aux portes de l'enfer

J'irai battre campagne, alerter le bonheur

Pour ne pas rester seule en plein cœur de l'hiver

 

 

Le temps s'est épuisé au mur de ton silence

Et l'attente fatiguée de n'être que du vent

Les forces de la vie chantent plus fort que l'absence

Et le printemps séduit à l'heure des transhumances

Si seulement à l'automne, tu étais revenu

Tu serais sois-en sûr, attendu chez Lili

 

 

Je n'irai plus garder la porte d'un seul coeur

Je n'irai plus sonner l'angélus en enfer

J'irai battre campagne, alerter le bonheur

Pour ne plus rester seule en plein coeur de l'hiver

 

 

Pour ne plus rester seule en plein coeur de l'hiver

A vous tous mes amants ! Rendez-vous chez Lili...

 

 

Sara Do



18/10/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 164 autres membres