Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Petit dialogue au coeur de nous... à la nuit dévoilée

Il était une fois une nuit facebookienne où les mots des uns nourrrissent les mots des autres. Qu'ils soient ici réunis en souvenir de nous.
Le 4 février 2011.
 
Petit dialogue au coeur de nous...
 
Sara d'humeur
Trois heures dans la nuit qui s'étire et bat de l'aile. ...Trois heures pour comprendre que si ma parole est d'or et mon coeur à l'ouvrage, il n'en est pas de même chez l'ami(e) qui trahit.
C'est la vie...même chez les étoiles.
 
Rosemarie : Nature humaine .. trop humaine... les étoiles comme nous évoluent vers... la perfection... zen nuit...

Sara : La jalousie n'est pas de mise en Terre de Galice et le chemin des étoiles est lucide face à l'épreuve. Il rend fort en toute circonstance... D'étoilement.

 

 
Sylvie : Il m'est arrivée, une nuit où comme ce soir, j'atteignais les petites heures, de me ressentir étoile : j'en ai ressenti toute la minéralité, et je pensais , complètement impliquée : " je suis une étoile, et, je gravite. " La gravitation était aussi un éblouissement de liberté... C'est très rare. A ce degrè d'individuation et d'être au monde", on a tendance à oubler la jalousie et les épreuves. As-tu lu "Ida doute" d'A. Weber ?
 
Sara :  Non je ne l'ai pas lu. Mais je connais ce sentiment étoilé :

 

...A la nuit dévoilée.

 

Un jour en chemin vers les étoiles,

alors que je bivouaquais dans une bergerie.

Je me suis éveillée en pleine nuit.

Le ciel était rempli d'étoiles,

la voie lactée s'étendait à perte de vue.

 

La lune blanche et ronde

brillait d'un éclat particulier.

Son relief en trompe l'oeil

donnait l'impression

qu'elle allait se détacher

pour rebondir comme un ballon

sur la terre.

 

Alors je me suis levée, 

j'ai rangé mon paquetage.

Puis, j'ai marché à la lueur des étoiles,

sans lampes de poche,

dans cette nuit claire d'exception.

Je n'avais nul besoin de carte

ou de boussole.

Je savais où aller...

 

Un sentiment de plénitude m'envahit

et pour la première fois de ma vie,

j'ai senti dans mon corps

que j'étais ce petit grain de sable

parmi tant d'autres,

que nous ne formions plus qu'un

dans cette multitude.

 

Je savais que je ne risquais rien

sur ce chemin là,

tant que je serai uni-vers,

à me tendre comme un arc,

prête à étirer mon pas droit devant.

Prête à donner.

Prête à recevoir.

 

Au bout de quelques kilomètres

de ce pas détaché,

les yeux rivés vers l'horizon.

C'est là que je l'ai vu,  le rayon vert.

Le soleil se lève à l'Est,

c'est sûr !

 

 

Sylvie : L'aile de la nuit, est blanche comme le vol de l'effraie.

 

 

Lili :  La nuit..... et toutes ces âmes noires qui cherchent un abri pour s'étaler.... peur de se faire débusquer..... tu en as débusquer une ma Sara?! ...... ♥.....

J'ai fait danser tant de malentendus
Des kilomètres de vie en rose
Un jour au
cirque
Un autre a chercher a te plaire
dresseur de loulous
Dynamiteur d'aqueducs

La nuit je mens
Je prends des trains a travers la plaine
La nuit je mens
effrontément.......

 

 

Sara : Tu connais le mot confiance ? On met du temps et puis un jour un éclat de lucidité nous révèle ce fameux "diviser pour mieux régner" un classique du genre et cela donne : " j'utilise l'un contre l'autre, je raconte un morceaux de vie "déformée" cassant la parole donnée, celle du secret si bien gardé... Tout cela pour un statut de "Royauté" éphémère.

Tu me connais ma Lili, je n'ai que faire de ce genre de sentiment,  je préfère rester à l'écart. Pas la peine d'élever la voix, juste un léger sourire en coin ;o) La personne s'éliminera toute seule dans sa noirceur (à moins qu'un éclat de sincérité vienne lui enlever sa veste de jalousie). kiss étoilé bien fort ma Lili.

 

 

Ysa : Le chemin des étoiles c'est comme autant de petits cailloux semés pour aller vers le coeur....Bisous doux ma Sara et pensées tout pareil...

Sara : Id'aime

 

Aurélia : tu sais Sara, il y a ceux (celles) qui trahissent et ceux (celles) qui ne trahissent pas :) bon tu vas me dire je me suis pas foulée pour trouver ça mais ce que je veux dire c'est que ceux (celles) en qui tu as vraiment confiance ne te trahiront jamais!!! bisous doux

Sara : ♥ je sais de toi ce que je sais et que tu sais, Amie Vraie que tu es. Mais je suis heureuse aujourd'hui, après un beau leurre, de ne pas être dupe d'un(e) "Ami(e)" qui a coup sûre n'en est pas une... Mais je vais faire comme si je ne savais pas ... Pour l'instant.

 

Pascal : Ah trahison ! digne des plus grande tragédies, qu'il est facile de la pratiquer et difficile de se respecter par les temps qui courent. Bisous de soutient de la part d'un ami fidéle qui ne te trahira pas.

Sara : Je le sais bien... Mais vaut-il mieux savoir qu'être ignorant ? Ma force en l'instant est "qu'il ou elle" ne sait pas que je sais. Cela me sourit d'étoilement ! kissous doux from Sablé ♥

 

Diane : quand nous sommes trahi dans notre vie, ça ne peut être que part quelqu'un avec qui nous avons forcément été on ne peut plus sincère...... D'où une douleur ou doux leurre (pas si doux) qui nous transperce le coeur...

Sara : " D'où une douleur ou doux leurre (pas si doux) qui nous transperce le coeur.." c'est joliment dit et tellement vrai.

Diane : Je vais juste me permettre de te dire quelque chose, je ne te connais pas je te lis depuis peu.....merci "d'exister" j'avance par tes mots, j'avance, je ne sais pas où ma vie est pas top top du tout depuis quelque temps, remplie, de solitude et je te lis et je t'écoute chanter...merci merci d'ETRE....tout simplement merci SARA ♥.

Sara : Il y a des jours où les étoiles... Une voix douce s'élève, offre ses m'eaux de vie et je les reçois en plein coeur. Cela m'est cadeau. MERCI d'étoilement grand, d'âme Diane...♥ Namasté la VIE !

Diane : Une rencontre sur une toile... qu'on appelle le Net !!! arriverait-elle à NET'toyer un peu le coeur ?? Mettre les larmes aux yeux... ou au coeur... l'armant un peu pour continuer le chemin...douce soirée Sara.

 

La voix de Mam' : Une toile magique tissée par une ronde d'étoiles....

Ma douce amie d'enfance,

qui croise au coin du coeur chagrin

mon amie virtuelle du nom de Sara Do,

celle qui illumine ma vie depuis quelques années,

qui m'a accompagnée sur un chemin de douleur l

orsque la vie m'avait emprisonnée chez moi

sans plus pouvoir bouger.

 

Et cette Diane, soeur,

qui trouve aujourd'hui le même réconfort

à la rivière d'Ô du talent de Sara...

Une toile magique, vous dis-je,

qui sait réunir les âmes

et les coeurs purs

et sincère

 

A vous deux, à vous tous

mille tendresses et souhaits

de rêves accomplis

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥

 

Sara : Sans voix MERCI. Étoile en ciel.

 

 

Le 5 février 2011.

 

Les mots dits d'eau de vie coulent'ils en continu ? Cela n'a t'il de cesse à peine le jour levé !?

 

 
Marc : De si beaux mots peuvent ils guérir tes maux ...Tu les connais sans les" écorne"r !!! 
 
Celles et ceux qui croisent ton Chemin,
n'en repartent pas sans rien.....
Celles et ceux qui ne te laissent rien...
N'étais pas sur ton Chemin ....
 
Sara : ...♥ tu viens agrandir cet espace de tes mots. Qu'ils viennent nourrir la terre de là-bas. Tu sais, l'Île Ô paisible étoilée...
 
 
Dinah :  Les étoiles vivent la nuit mais la jalousie ne vit que la NUIRE quand tout le monde dort ...et ferme les yeux aux rancoeurs ! Mais aucune étoile ne peux douter de ta main fidèle et si présente amie...
 
Sara : Touchée ... Merci d'étoilement ♥

 

 

 

Petit dialogue gravé sur ma TerraGalice.

TerraGalice Île Ô poésie



05/02/2011
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 163 autres membres