Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Les étoiles entre elles

J'accordéonne les étoiles entr'elles

et je file les couleurs en douce...

 

 

 

Les étoiles entre elles

 

 

Les étoiles entre elles se reconnaissent

sans mot, sans artifice

Les étoiles entre elles s'épanouissent

comme les fleurs des îles

J'assure l'instant en toile de fond

 tais mes errances d'abandon

J'escalade le mur du silence

caresse l'ombre de l'absence

Le monde est grand, le monde est grand

il s'inspire d'alibi, de minimum garanti

il dessine l'infini indéfiniment petit

Le monde meurt à chaque instant

où rien n'est dit, où rien ne vit

J'accordéonne les étoiles entre elles

et je file les couleurs en douce

J'implore l'heure idéale

comme un  défi au bord du vide

j'épuise mes notes de musique

le monde danse, le monde danse...

Les étoiles entre elles se reconnaissent

de toute part, de nulle part

Les étoiles entre elles se déshabillent

comme des petites filles

Je caresse une lame de fond

pleure un palais d'abandon

j'épuise le qu'en-dira-t-on

au fil de la déraison

Le monde est grand, le monde est grand

il s'inspire d'alibi, de minimum garanti

il dessine l'infini indéfiniment petit

Le monde meurt à chaque instant

où rien n'est dit, où rien ne vit

J'accordéonne les étoiles entre elles

et je file les couleurs en douce...

 

 

Sara Do 



11/12/2008
18 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 177 autres membres