Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

La femme de l'ombre


La femme de l'ombre


 



 

Quand l'automne ne sera plus

qu'une ombre frissonnante au cœur de l'hiver.

La femme de l'homme, juste passant,

ne sera plus qu'une heure tendue sur le fil du rasoir.

 

Prête à sombrer le cœur à nu,

déshabillée de leur histoire,

elle souffrira encore une fois

de n'être plus qu'ombre illusoire...

 

Qu'en fut-il de ses nuits sans sommeil,

de ces heures futiles ?

Entre eux deux, rêve d'il...

Qu'en fut-il de ses nuits d'artifice,

de ces heures inutiles ?

Entre eux deux, rive d'elle...



Quand les rosiers refleuriront,

la femme de l'ombre sera vraiment à l'ombre d'elle-même.

Le vent tentera une approche d'un souffle dit vain.

Mais, à la nuit déchue par l'aube naissante,

l'ombre errante sera rosée, finement déposée

sur la dentelle d'une rose étoilée...

 


 

 

Sara Do

 



12/08/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 172 autres membres