Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

L'amoureuse des mots

 

L'amoureuse des mots

 

"J'aime les mots et ils me le rendent bien...

amoureuse je suis..."

L'écritude est une question d'attitude,

C'est un art où les mots prennent corps

et les lettres dansent...

 

 

 Photo d'âme Eric Roset //www.eric-roset.ch/

 

Il n'habite nulle part, il est de toute part,

le monde est son toit.

 

 

 

La vie est une oeuvre d'art, qui se sculpte au quotidien

dans notre conscience individuelle,

sociale et collective.

 

 

 

Et mon espoir va les pieds dans l'eau,

aborder d'autres ports encore et encore.

 

 

 

C'est le cri des jours fériés

qui n'en peuvent plus de ne rien faire.

 

 

 

 

Les dogmes sont des usines

à manipuler les hommes.

 

 

 

Entre les larmes et un sourire

il y a toujours un ami. (à F.C.)

 

 

 

Le hasard du destin est arrivé ce matin

dans mon thé au jasmin.

 

 

 

Demain, c'est l'aujourd'hui d'hier...

 

 

 

Là où je ne pense pas, là où je ne pense plus,

je suis à l'être extrême de moi-même.

 

 

C'est d'hier que naît demain

en vivant maintenant... ( à A.O.)

 

 

 

 

Messagère du vent,

nomade, je suis dans l'âme...

 

 

 

Je marche à l'essence-ciel

en voie providentiel...

 

 

Aimer c'est encore mieux 

que pas aimer du tout...

 

 

A l'ombre de moi-même,

j'ose penser à voix haute...

 

 

 

Sais-tu que donner de soi,

c'est aussi et justement,

accepter de recevoir de l'autre !?

 

 

 

J'accordéonne les étoiles entre elles

et je file les couleurs en douce.

 

 

 

Ma pensée repose en tes mains

et tes mots n'en savent rien.

 

 

A la lumière de mon passé, j'éclaire mon présent

et j'élève mon futur à fleur d'étoile.

 

 

Je cire mes vers du soir, y'a du luisant dans l'air !

 

 

La solitude a un goût amer,

mais la peau de chagrin nourrit toujours quelqu'un.

 

 

Je câline un peau aime,

d'un SOURIRE s'aimât fort

pour phare d'eau en mer veille.

 

 

Quand une femme sourit, l'aube se lève
et la lumière prend le pas sur l'ombre de la nuit.
 

 
 

 L'aventure humaine ne vaut que si elle se partage

en rires et larmes de coeur. (à S.B.)

 

 

 "- Pourquoi qu'on n'est pas éternel comme la neige !?" dit l'enfant

- Parce qu'elle n'a d'éternelle que le nom" dit le coeur,

Et, l'amour dans tout ça ? lui, d'éternel sera !

 

 

 L'art tisse le corps don de soi...

 

 

 

L'accordéâme

L'accordéon parle aux étoiles

et de ses notes, nait l'accord des âmes...

 

 

 

Au bout du bout

de la souffrance,

il ne reste plus qu'à sourire.

(sourire en coin à Anne)

 

Te voir, c'est te réaliser

et tendre vers... Toi.

 

♥ 

 

 

 

L'essence ciel

n'est jamais en rupture de stock !

 

 

 

Le garde fou perd tout,

 

ce que le fou libère en tout ! 

 

 

 

 

Déshabillé de sa vertu l'homme s'évertue

 

à vomir sa peau de chagrin...

 

 

 

 

Les ruptures sont des entreprises de démolition.

 

Mais quand les fondations sont bonnes,

 

on peut toujours reconstruire dessus...

 

 

Le17/02/12, dixit Thérèse 77 ans :  oui, mais pas avec le même !

 

 

 

 

Alors venez ! Anges affligés de vos ailes blessés.

 

J'ai quelques plumes accrochées à mes rêves

 

qui s'épuisent à l'aube nouvelle...

 

 

  

 

 Et d'un sourire subtil, l'heure fragile

 

s'inspire d'humilité au coeur d'une larme.

 

 

 

 

A la folie détonnante

j'abandonne ma raison déconnante.

 

 

 

Il y a le dire vrai et le faut(x) dire !

Entre les deux l'être et l'avoir !

Au bout du compte l'analyse des écarts

est parfois dramatique... 

 

 

 

L'essence ciel,

c'est l'art d'y être pour soi et pour les autres

unis-vers l'essentiel...

 

 

 

Quand la justice de nos palais est défaillante,

il nous reste la justice du coeur en résistance. (à Lili)

 

 

 

L'attente est un mot dit vain,

mais pas dénué de sens... (à Cathy)

 

 

 

Il me souvient du jour d'avant,

celui qui d'après guerre, m'éteint la voix

de ceux qui ne sont plus...

 

 

Le monde à l'envers tourne rond,

le monde à l'endroit tourne con.

 

 

 

Il ne sert à rien d'être parfaite

quand de si jolis défauts me font fête.

 

 

J'ai toujours préféré les amours champ paître,

aux amours d'hivers avariés,

dans un lit bien trop fait.

 

 
 
 

L'ombre est plus lumineuse

qu'une lumière qui d'éteint.

ou

L'ombre est plus lumineuse

à la lumière des feintes.

ou

L'ombre est plus lumineuse

que la lumière défunte.

 

hum... y'a des jours ! çà tourne autour ! Sara Do(te), non ?

 

 

 

Moment magique :

Le vieux Monsieur : "Sara, je vous invite à mon enterrement, si vous le voulez bien !?"

Sara : "Monsieur , je suis honorée et j'accepte bien volontiers votre invitation."

 

(à J.V. avec toute mon amitié étoilée)

 

 

 

En chemin vers Compostelle et sur le chemin Montois :

Prier avec ses pieds

pour sculpter sa pensée...

 

 

 

Le couvre chef à toujours raison !

Même quand il a tort,

il couvre tout ce qui bouge,

du cerveau lent à la cervelle d'alouette,

du gentiment à l'effrontément...

Bref ! un vrai Chef à découvert... (à S.C)

 

 

L'homme au stylo pensant accroché à ses lèvres,

écoute intensément les mots dits cerveau lent.

Il capte de ses doigts l'âme sensible qui se livre,

l'air de rien, il reçoit l'essence ciel qu'il délivre... (à R.C)

 

 

L'inspiration est une respiration vers l'essence ciel.

 

 

Attends !

Laisse la porte ouverte,

J'offre ma vie aux couleurs.

 

 

 

Epingle du "Je" tire

et pique en bleu.

 

 

 

Je m'élance corps en danse,

presque je suis, ombre et mouvance.

 

 

 

Itinérance,

étendu des sens vers l'absence,

"Je" cale en profondeur.

 

 

 

Ani-mal

noir coeur

sang peur

mine et râle

serpe de feu

or éole bleu.

 

 

 

Teintes en-ivresse de ton

sens en vin contrariés.

 

 

 

T'es mots sont tes mots et ils font bien de s'exprimer

comme ils l'entendent...    à C.K

 

 

 

Dans les nervures du temps

s'infiltre le vent...

 

 

 

Juste une jetée de mots en pluie d'étoiles filantes,

pour éclairer la nuit et s'émerveiller à l'aube qui se lève...

 

 

La poésie est l'expression d'un sentiment

qui ne s'éteint jamais.

 

 

L'amitié du chemin, de celle que rien n'éteint,

pas même la mort, non, pas même la mort...

 

 

Je mérite d'être au clair de toi-même...

 

 

J'ai pour seule certitude de ne pas en avoir,

assaillie de mes doutes, j'ose ouvrir mon regard,

A la peur qui m'étreint quand parfois je me noie,

j'offre la fleur de mes mots en substance à l'effroi,

J'ai pour seule certitude de ne pas en avoir,

seul, mon coeur solidaire est l'écho de ta voix...

 

 

 

"Que plus jamais, il ne revienne,

Ce temps ou l'injure et la haine,

Infligeaient honte et tourment,

à nos pères, à nos mères. 

Que nos enfants se souviennent,

En mémoire de leurs ancêtres.

Qu'ils grandissent le coeur ouvert,

L'âme poète, le regard fier,

Qu'ils voyagent de concert,

Semant l'amour, humble prière..."

 

 
 

Les mots sont vivants, ils n'ont que faire des carcans...

 

♥ 

 

Tu ne peux pas demander aux gens d'être toi,

puisqu'ils sont eux.

 

 

A trop attendre de l'autre, tu négliges ton verbe être

et l'avoir te détruit.

 

 

Et toi, tu aimes sur quel thème !?

 

 

 

D'étoilement !

 

Sara Do

 

 

Découvrir Eric Roset, Photographe d'humains :

//www.eric-roset.ch/



14/05/2008
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 171 autres membres