Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

L'air du temps


L'air du temps, c'est comme l'océan,

Vague à l'âme, houle en corps,

Vent divague, voile dehors,

Et pendant ce temps, les mots sentiments...



L'air du temps...

 

 

 

 

 

T'en souviens-tu, comme il me manque ?

T'en souviens-tu, comme au présent ?

C'est tellement  plein dans nos regards

Pas de place aux faux sentiments...

 

 

Au creux d'un souvenir commun,

La fumée d'un thé au jasmin,

Tajine en terre et verre marin,

Sucré salé, ça nous va bien...

 

 

Un Bordelais en rouge Graves,

Deux guitares se jouent d'émoi,

Doigté de vie sans accent grave,

 Notes en folie, ça nous suffit...

 

 

 Evidemment, tu t'en souviens,

En te foutant de moi tout le temps,

De nos mots dits, de nos silences,

De nos regards droits devant...

 

  

T'en souviens-tu, comme le temps passe ?

T'en souviens-tu sur la terrasse ?

On regardait passer les gens,

Comme passe un coeur d'enfant...

 

 

Ami fidèle en compagnie,

 L'or d'accordéon se délie,

Joue quelques notes en souvenir,

D'une jolie froggy en sursis...

 

 

 

Pour un sourire de plaisir,

Le temps accordé à nos âmes,

N'est pas un leurre de passage,

Evidemment, t'en souviens-tu ?

 

 

Evidemment, je m'en souviens,

En me moquant de toi tout le temps,

De ton désir entre deux dents,

D'une valse, d'un pas en avant...

 

 

 Bouteille à la mer en dérive,

A la lettre de nos sentiments,

Tangue nos mots de toutes parts,

Quitte le port droit devant... 

 

 

C'est l'heure de se quitter un peu,

Leurre du temps en promenade,

Pour éviter scène d'adieux,

y'a pas de larmes en noir et blanc…

 

 

T'en souviens-tu dans le silence ?

Il me souvient au creux de toi,

Une petite voix, un petit pas,

Il me souvient, larmes de joie…

 

 

 

Sara Do



07/11/2007
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres