Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Femme en poésie... Nathalie

Je vous présente Nathalie,

 

Femme en poésie...

 

HISTOIRE DE BANCS

 

Sur un banc

Enrubanné de sable

A l'ombre

D'un parapluie arc-en-ciel

Elle fredonnait

En habit de soir

En compagnie d'une étoile de dune...

 

Elle parlait à l'eau

Comme on parle à la nuit...

 

Sur un banc

Aux aplats d'horizon

Un homme,

Aux portes d'un livre de vent,

Jonglait avec les mots

Qui s'échappaient de ses poches...

 

Elle avait mots velours

Il avait mots en virgule,

Elle jouait à la marelle

Du silence

Il étalait

Aux murs griffés

Les plaintes sourdes

D'une planète effondrée...

 

Ils se regardaient

En caresse

Et s'accrochaient en riant

Des lianes-soupirs

Aux endroits vifs

Des respirations du coeur...

 

Puis la mer s'en est mêlée

 Soulevant en hordes sauvages

  Licornes à l'assaut des dunes

Enlevant aux roches ondulantes

Les bancs étonnés

Fissurant en sourires

Leurs gisements

De solitude....

 

A la morsure des regards

Il mit son coeur en bandoulière

Laissant gémir le jour

Derrière la lumière

Hissant en hâte le pavillon

Des mots en muselière

D'autres chapîtres

A l'encre solitaire...

Elle incendiât la mer

De ses yeux en mouchoir

Serrant les poings

Autour de l'eau

Ses bras

Redevenus poussières

Ses cheveux noués aux algues moqueuses...

 

Ca aurait pu être

Un caprice d'ouragan

Une larme de sang

Toute en élègance...

 

Elle retira un temps

Son regard

Pour mieux entrer

En souvenance.

 

..................

 

Sur le banc bleu

Accolé au banc de sable

Une bouteille

Qui porte

Les rideaux du voyage

S'interroge encore...

Elle la caresse

Du bout des cils

Et la laisse au soleil.

C'est une bouteille

Qui respire à l'air libre...

 

Des empreintes de pas

Aux rails fleuris

Des dimanches embruns

Que les morsures d'écume

Se sont entêtées

A ne pas effacer

Portent en leur reflet d'eau

Des endroits de ciel...

 

Elle le sait heureux

Sous son espace azuré

Et son coeur, à elle

Insolent d'amour et de paix

Allongé aux rubans

A l'ombre d'un parapluie

Arc-en-ciel

Gazouille en heures liquides

Et confie aux oiseaux blancs

Des secrets de miel...

 

Le coquillage scintille

Aux doigts des nacres douces

Et l'enfant

A l'oreille attentive

Et aux yeux paysage

Lui demande :

C'est l'eau ou le sable qu'on entend ?

 

Nathalie... 20 juillet 2007

 

 

Je dirai d'elle :

" Belle âme de pluie

fluidité en vie..." 

Nathalie soit la bienvenue ici 

en Terre de Galicie

 

Sara

 

Et si je vous dit que ceci n'est qu'un extrait vous me croyez !? Oui bien sûr et vous avez raison. Il ne vous reste plus qu'à cliquer sur ces liens,  pour découvrir la nature d'une Sorcière touilleuse de mots, comme il nous en faut... sourire.

Clic papillon     Clic rose

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire ici, il lui sera transmis ;o)



04/07/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres