Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Sara Do en TerraGalice, Île Ô Poésie

Chant de vie pour Lili (et tous les intermittents du spectacle)

En soutien à Lili et en plat de RÉSISTANCE, je dis NON à une justice française à deux vitesses. Namasté Lili. ( vidéo en bas de page)

Et parce que c'est la seule façon que j'ai de crier et d'être à fleur d'étoile avec toi :


Chant de vie pour Lili
 
(et tous les intermittents du spectacle)
 
 
 

 
Lili im Licht
 
 
Tu étais là, à batailler
comme nous tous dans la cité
On faisait tout ce qu'on pouvait
pour défendre nos intérêts
Dans la partie y'avait du monde
des tripes au coeur de combattant
Mais voilà, le gouvernement
se foutait des intermittents
 
 
La vie d'artiste, un choix de vie
un droit aussi pour qui survit
la vie d'artiste n'est pas délit
sauf pour certains qui prennent parti
 
 
Ma petite Lili, t'étais sortie
manifester ta sympathie
tous les amis étaient bien là
le coeur serré face au combat
nulle violence dans ce débat
juste l'expression d'un désarroi
Ils sont arrivés face à toi
matraque au poing, éclats de voix
 
 
La vie d'artiste, un choix de vie
un droit aussi pour qui survit
la vie d'artiste n'est pas délit
sauf pour certains qui prennent parti
 
 
C'est au sol qu'on t'a retrouvée
sans connaissance et piétinée
le public n'avait pas compris
qu'on  marchait sur ta dignité
le corps meurtri sous les coups durs
la matraque remplace les injures
bien camouflé derrière un mur
tout cela n'est qu'une imposture
 
 
La vie d'artiste, un choix de vie
un droit aussi pour qui survit
la vie d'artiste n'est pas délit
sauf pour certains qui prennent parti
 
 
deux mois d'arrêt, la tête vidée
le corps blessé, traumatisée
le silence reste ta survie
face à la peine qui s'ensuit
La justice n'entend pas ta voix
la vidéo ne fait pas le poids
l'homme qui frappe s'en sortira
la femme battue n'existe pas
 
 
La vie d'artiste, un choix de vie
un droit aussi pour qui survit
la vie d'artiste n'est pas délit
sauf pour certains qui prennent parti
 
 
Ma petite Lili, t'étais sortie
manifester en pacifiste
nuits de Fourvière en plein juillet
çà valait bien un tour de piste
regardez bien la vidéo
n'allez pas croire que c'est du faux
intermittents, on a bon dos
le droit de grève c'est du pipeau
 
 
Un chant de vie pour ma Lili
c'est tout ce que j'ai aujourd'hui
Un chant d'amour pour ma Lili
la vérité n'a pas de prix...
 
 
Sara Do
 

"Quant la justice de nos palais est défaillante,
il nous reste la justice du coeur en résistance..." (Sara Do)
 A ma Lili d'étoilement fort.
 
 
Évènement du 4 juillet 2003 les nuits de Fourvière à Lyon :
Les CRS ont chargé et distribué des coups de matraque sans retenue, comme l'attestent de nombreux témoins et une cassette vidéo tournée par un manifestant. La victime du jour s'appelle Claudia Warzebock, une chanteuse lyrique.
 

Le témoignage de Claudia :

Pour information, il s'agit d'une manifestation PACIFISTE des intermittents de spectacle le 4 juillet 2003 au nuits de Fourviere à Lyon. Nous y étions pour soutenir des grévistes techniciens qui étaient à l'intérieur et qui allait se faire remplacer par des Américains non habilités aux électrogènes français en bafouant ainsi le droit de grève qui dit " un gréviste ne doit pas être remplacé sur son lieu de travail!!!! " Voilà pourquoi nous avons fait barrage. Nous avons été pris au piège entre police et public et sans somation je me suis faite matraquer en ayant pas eu d'avertissement quelconque....

 Lors de l'instruction la police disait qu'il n'y avait pas eu d'usage de matraque et ce que nous identifions ainsi ce n'est qu'un graffiti sur le mur!!!! Dites ca à mon crane, mes vertèbres et ma cage thoracique!

 Sachez que nous vivons dans un pays ou on n'obtiens pas forcement justice. Bientôt 7 ans après et je n'ai toujours pas obtenus gain de cause. L'instruction à été classé sans suite après 3 ans de pseudo enquêtes.... Par manque de preuves ( juste en passant, j'avais + d'une 20 taine de témoins oculaires et la vidéo. Mais ca ne suffit pas !!!! )

J'ai eu 2 mois d'arrêt total, Trauma crânien avec perte de connaissance, céphalées divers, et par dessus tout, j'ai été piétinée par LE PUBLIC. Une expérience que je ne souhaite a personne!

 Bien à vous mais ne vous endormez pas!

 Amicalement

 Claudia  (Lili)

 
"Les faits ne cessent pas d'exister parce qu'on les ignore. "Aldous Huxley
 "Ce qu'on ne voit pas, on peut l'ignorer." Graham Greene
 
 


28/08/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres